Á mes écrits...

23 janvier 2013

Combien sommes-nous sur la Terre ?!

Combien sommes-nous sur la Terre ?! Nous avons beau dire que nous sommes sept milliards d’habitants sur notre planète, comment peut-on en être si sûr ? Il y a d’un côté tous ceux que l’on ne peut pas recenser comme des gens vivants qui se font passer pour mort, d’autres qui disent ne pas avoir d’enfants, certains en fuite… de l’autre côté on compte des riches, des personnes célèbres et aussi des gens comme vous et moi.

Peut-être que mon texte ne sera lu que par dix personnes ou plus. On peut toujours voir plus haut, voir plus grand, mais vous serez peut être mon seul lecteur. Qui sait ? (Quoiqu’il y a déjà mon éditeur, ma secrétaire et ma mère à qui je ne peux décidément rien cacher !) Nous sommes sept milliards. Pourtant chacun de nous connait seulement quelques centaines de personnes. C’est tout.  

Les gens que vous voyez dans la rue, ont une vie. Par exemple, la dame de la gare qui vend les tickets, aime-t-elle les voyages ? Pensez-vous vraiment que la boulangère fait du pain même chez elle ? Que le serveur voudrait être là à vous servir le soir de noël ? Que le jardinier a un appartement rempli de plantes ? Que la vie de vos amis se met sur pause quand vous partez ?

Cela est ce que je voulais traduire par mon roman. La question qui me revenait souvent était : Pourquoi avoir choisi de raconter sa vie ? Pourquoi pas celle des autres ? Parce que nous aussi nous ne vivons qu’une vie. Nous ne voyons pas celle des autres. Il est même difficile de s’imaginer tout simplement à leur place.

Nous avons tous une histoire. Tous des problèmes. Tous des moments heureux. Mais pourtant, comment cela se fait-il que certains ne connaissent même pas leurs voisins ? Leurs collègues ?

Comment est-il possible que nous soyons des figurants dans la vie d’autrui ? Notre vie elle-même ne serait-elle qu’une fiction ? Depuis l’enfance j’ai eu cette croyance, elle ne me quittait pas.  J’avais là un bon mobile d’écrire.

Posté par Elsou à 12:39 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


17 mars 2012

Je suis grande

Aujourd’hui est un grand jour : je suis désormais grande ! J’ai tant Attendu ce jour ! Désormais mes parents arrêteront de me traiter comme si j’étais petite : je suis maintenant leur grande fille ! Maintenait  je pourrais garder ma petite sœur, aidé mon frère ave c’est devoir ! Je suis désormais : la plus raisonnable ! On pourra compter sur moi ! Je serais toujours la ! Maintenant que j’ai mon univers, je parle de ma chambre tout d’abord ! Elle a des pointes de couleur rouge, avec des couleurs qui tire sur le noir. J’ai un lit tellement grand que je pourrais me perdre sous la couette ! Et aujourd’hui je sais ce que je veux être : vétérinaire ! C’est fini le temps ou on ne s’est pas quoi faire comme métier ! Je sais ce que je veux ! Je suis assez grande pour faire des décisions !

Aujourd’hui j’ai l’âge de raison : j’ai 7 ans !      

Posté par Elsou à 14:05 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2012

Elle

Elle a des boucles blondes qui couvrent sa nuque,  qui tombent sur ses épaules. De petites tâches de rousseurs qui recouvrent ses joues.  Des yeux, grands, verts qui soutiennent un regard où on peut lire ses sentiments. Parfois son regard semble vide quand elle fixe un objet sans le regarder vraiment. Son regard fuit le mien. Mais j’arrive quand même à avoir quelques secondes ou nos yeux se fixent. Elle caresse son t-shirt de son pouce. Elle s’approche de quelques pas, tourne la tête de droite à gauche. Puis me fixe à nouveau. S’écarte. Passe une main derrière sa tête. Puis sourit d’un air timide. Tourne la tête à nouveau. A côté d’elle se trouve un sac fermé. Sa main a l’intention de l’attraper. Puis s’arrête,  fixe sa montre. Relâche la poignée  qu’elle avait effleurée de sa main gauche. Remet en place une mèche. Fait quelques pas sur elle-même. Puis une voix lui rappelle : « Si tu ne veux pas être en retard faut y aller ! » J’attrape mon sac. Sourit une dernière fois puis tourne mon regard du miroir que je fixais, tout en  me dirigeant vers la porte. 

 Cette nouvelle a été réalisée avec les SIMS 3... Regardez :


Elle d'après Elsou

 

 

Posté par Elsou à 03:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 janvier 2012

Je cours

Je cours, je ne sais pas où je vais. Mais je cours !

J’entends sa respiration qui résonne derrière moi. Je passe la porte de la salle à manger. J’accélérais. Je les sème. Je m’accroupie dans un coin. J’attends quelques secondes puis me glisse sous la table, je me dis que c’est plus prudent. Je tremble de tous mes membres. C’est alors que j’entends des pas qui viennent dans ma direction. M’a-t-il trouvé ? J’angoisse : les pas se rapprochent. Puis une silhouette surgit. Je bloque ma respiration. Je souffle : c’est Anne ! Elle se glisse sous la table, je lui demande en chuchotant : "Tu l’as semé ?" Elle me répond : « Je crois mais je ne suis pas sûre du tout. » Juste après cette phrase j’ai encore plus peur, elle ne l’a pas semé c’est sûr !

Je sors de ma cachette et me dirige vers la porte qui est à l’opposé de celle que j’ai prise tout à l’heure. Anne me dit d’un coup brusque : « Tu vas où ? Ne me laisse pas toute seule ! » Je ne lui réponds pas : pas le temps ! Cette fois ce sera chacun pour soi ! Je me déçois d’être autant égoïste. Si je m’en sors, je me promets de faire des efforts là-dessus ! Je suis dans le couloir : à ma gauche j’ai un placard. J'hésite à rentrer à l’intérieur.

Quand je me rends compte que je suis au milieu du couloir, je me jette dedans. Il fait noir. Je suis coincée entre l’aspirateur, les vieilles paires de chaussures que maman ne trouve plus à la mode et les manteaux qui pendent ! J’essaye de reprendre une respiration calme. Mon cœur bat tellement fort que je crains qu’on l’entende. J’attends, encore quelques minutes avant que je me dise : si il arrive ici, je suis sans issue piégée par moi-même. Si je veux m’en sortir il faut que je quitte ce cagibi au plus vite. Je pose mon oreille contre la porte. Aucun bruit : la voie est libre, je sors la tête et regarde de droite à gauche. Je m’élance à droite pour éviter de repasser devant la salle à manger.

J’arrive au salon. Mon premier réflexe est de me mettre derrière le gros canapé blanc, puis dans un nouvel élan je me glisse dessous. J’ai l’impression que je ne passerais jamais mais je suis tellement fine que j’arrive à me faufiler sans trop de difficulté. Je reprends ma respiration. Je vérifie qu’on n’aperçoit pas mes pieds, j’attache mes cheveux pour être sûre qu’ils ne prennent pas la poussière. Pose mes mains en dessous de ma tête. La nuit tombe et m’ajoute un sentiment d’insécurité.

Quelqu’un arrive. Ce n’est pas Anne avec ses chaussons on ne l’entend pas. Ma tête est bloquée je ne peux pas regarder qui arrive. Je ferme les yeux en me concentrant sur l’écoute. J’entends plutôt des petits bruits. Mon cœur s’accélère. Un crayon vient de tomber devant moi. Puis d’un bond il est à côté de moi me regarde avec ses grands yeux verts. Je passe ma main sur sa tête, et lui dis : "Bravo tu m’as encore trouvée !" Il me répond par un « Miaou » et des ronronnements. Je ne sais pas pourquoi mais avec mon chat je n’arrive jamais à gagner une partie de cache-cache !

Écrite par Elsa
Décembre 2011


Posté par Clairez75 à 02:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :